Vidéo Manon, 22 ans, raconte son déni de grossesse

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Arrivée à l'hôpital pour des douleurs au ventre, elle a appris qu'elle allait accoucher quelques minutes plus tard. Elle ne savait pas qu'elle était enceinte. Manon raconte son déni de grossesse.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Arrivée à l'hôpital pour des douleurs au ventre, elle a appris qu'elle allait accoucher quelques minutes plus tard. Elle ne savait pas qu'elle était enceinte. Manon raconte son déni de grossesse. 

4 août 2019. Ce jour-là, la vie de Manon bascule. Alors qu'elle a de très fortes douleurs au ventre, elle se rend à l'hôpital en urgence. "Et là, j'ai appris, sans le savoir, que j'étais maman et que j'allais accoucher quelques heures après. J'ai mis au monde Ruben qui a 2 ans et qui est la prunelle de mes yeux aujourd'hui", sourit-elle. "Il est 4 heures du matin et je sens quelque chose qui me réveille et je sens directement que j'ai mouillé complètement tout mon lit", raconte Manon. À ce moment-là, elle pense d'abord avoir un problème aux reins. "Je pense en fait que c'est le déni qui continue", estime la jeune femme.

"C'est uniquement psychologique"

À l'hôpital, Manon répond à une série de questions, notamment sur sa contraception. Le verdict finit par tomber : Manon est enceinte et va accoucher quelques heures après. "J'avais un sentiment de culpabilité sur le fait que je ne l'ai pas protégé pendant 9 mois", confie Manon. "Je fumais, je buvais, j'allais tous les week-ends pendant 7 mois dans des clubs tout ça", développe-t-elle.

Mais les médecins se sont voulus rassurants et ont expliqué : "Un bébé de déni de grossesse se protège lui-même. Il trie et tout ce qui est mauvais pour lui." Après la naissance de son fils, Manon a eu un suivi psychologique. "On m'a dit qu'un déni de grossessepouvait arriver à n’importe quel âge, à n'importe quel moment. C'est psychologique", dit-elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grossesse

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.