PMA pour toutes : deux tiers des Français favorables

L'extension de la procréation médicalement assistée aux couples de femmes et aux femmes seules doit figurer dans le projet de loi de bioéthique prévu pour juin.

Plus de deux sondés sur trois estiment que les couples homosexuels peuvent assumer un rôle de parents
Plus de deux sondés sur trois estiment que les couples homosexuels peuvent assumer un rôle de parents (©123RF)

La part des Français favorables à l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules "culmine à son plus haut niveau" depuis 2004, affirme BVA. Dans un nouveau baromètre [1] réalisé pour la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) publié le 23 avril, l'institut de sondage observe que 65% des Français, soit près de deux Français sur trois, soutiennent la PMA pour toutes. 31% des sondés y restent toutefois opposés, et 4% ne se prononcent pas.

Le projet de loi de bioéthique prévu avant l’été

La PMA pour toutes est censée figurer dans le projet de loi de bioéthique, qui doit être présenté en conseil des ministres "avant l'été", selon la ministre de la Santé Agnès Buzyn. "Avec ce nouveau sondage, les conditions du débat apaisé demandé par Emmanuel Macron sont réunies. Il ne reste plus aux pouvoirs publics qu'à agir et voter la loi", a déclaré à l'AFP le co-président de SOS Homophobie, Joël Deumier.

Autre point soulevé par l’enquête de BVA : la légalisation de la gestation pour autrui (GPA). 56% des sondés, soit plus de la moitié, y sont favorables. C’est 13 points de plus qu'en 2014. 43% souhaitent par ailleurs que ce droit soit accordé indifféremment aux couples hétérosexuels et homosexuels. On note tout de même une nette différence entre les moins de 35 ans (65% de sondés favorables) et les plus de 65 ans (42% de sondés favorables). Il ne sera néanmoins pas question de GPA dans le futur projet de loi, Emmanuel Macron s’étant toujours prononcé pour le maintien de son interdiction.

Enfin, plus de deux sondés sur trois estiment que "les couples homosexuels peuvent assumer un rôle de parents comme les couples hétérosexuels". C’est 7 points de plus qu'en 2014. Logiquement, l'adoption pour les couples homosexuels est approuvée par 65% des sondés. C’est une hausse de 9 points, et le plus haut niveau jamais atteint par ce baromètre.

"PMA pour toutes : les coulisses d'une loi" : chronique diffusée le 15 janvier 2019.


[1] Sondage réalisé en face-à-face du 15 octobre au 1er décembre 2018 auprès d'un échantillon de 3.037 personnes âgées de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.