Infertilité : pénurie de donneurs

De plus en plus de couples éprouvent des difficultés pour faire des enfants. Le don de gamètes ou d'ovocytes va prendre de plus en plus d'importance avec l'ouverture de la PMA.

France 2

Une campagne de communication a pour but d'inciter les hommes et les femmes à donner leurs spermatozoïdes ou leurs ovocytes. Chaque année, 3 500 couples infertiles demandent à bénéficier d'un don pour avoir un enfant. Alan Gentil a choisi de donner son sperme l'an dernier, quand il a été lui-même confronté à la difficulté d'enfanter avec sa compagne : plus d'un an d'attente pour qu'elle puisse bénéficier d'un don d'ovocyte.

Un problème de plus en plus fréquent

En 2015, 540 femmes ont fait un don alors qu'il en faudrait 1 400 pour répondre aux besoins. 255 hommes ont donné des spermatozoïdes alors que 300 seraient nécessaires. La demande ne cesse d'augmenter, car l'infertilité est en hausse, ce qui inquiète les spécialistes. Le don est anonyme et gratuit. Il suffit d'être en bonne santé, d'avoir moins de 37 ans pour les femmes et moins de 45 ans pour les hommes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un biologiste sélectionne un embryon obtenu après une fécondation in vitro, le 12 août 2011.
Un biologiste sélectionne un embryon obtenu après une fécondation in vitro, le 12 août 2011. (SCIENCE PHOTO LIBRARY - ZEPHYR / BRAND X / GETTY IMAGES)