Cet article date de plus de douze ans.

Grippe saisonnière: vaccin utile contre le H1N1 ?

Le vaccin contre la grippe saisonnière offrirait une certaine protection contre le virus de la grippe A(H1N1)
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
grippe a (© France)
Le vaccin contre la grippe saisonnière offrirait une certaine protection contre le virus de la grippe A(H1N1)Le vaccin contre la grippe saisonnière offrirait une certaine protection contre le virus de la grippe A(H1N1)

C'est ce qu'indique une étude menée au Mexique, dont les résultats ont été publiés mercredi dans le British Medical Journal.

Le vaccin 2008-2009 contre la grippe saisonnière protège notamment contre les formes les plus sévères de la grippe H1N1, selon cette étude.

Les chercheurs mexicains ont observé une probabilité nettement moins élevée de contracter la grippe A(H1N1) ou d'y succomber chez des personnes vaccinées contre la grippe saisonnière.

"Ces résultats sont à considérer prudemment et n'indiquent en aucun cas que le vaccin contre la grippe saisonnière devrait remplacer le vaccin contre la grippe pandémique A (H1N1) 2009", écrivent toutefois dans le British Medical Journal les chercheurs de l'Institut national de la santé publique de Cuernavaca.

Pour cette étude, l'équipe a comparé de mars à mai 2009 60 patients de l'Institut national des maladies respiratoires à Mexico atteints de grippe H1N1, et 180 autres patients, souffrant d'autres problèmes de santé.

Ils ont constaté que les personnes du groupe témoin non-infectées par la grippe H1N1 avaient plus souvent été vaccinées contre la grippe saisonnière. Et il y avait nettement moins de personnes qui mouraient parmi les personnes vaccinées que parmi les personnes non-vaccinées.

Le vaccin saisonnier offrirait une protection partielle parce qu'il renforce les anticorps chez des personnes antérieurement exposées à un virus grippal similaire, soit par infection, soit par vaccination.
Les virus H1N1 ont circulé chez les êtres humains de 1918 à 1957, et de nouveau en 1977, indiquent les chercheurs.

Ils insistent cependant sur le caractère limité de l'échantillon, pris dans un hôpital spécialisé dans les maladies respiratoires. Il faudrait "conduire des études similaires dans d'autres cadres" pour vérifier ces résultats, soulignent-ils.

La plupart des études parues jusqu'à lors montraient que les vaccinations habituelles ne protégaient pas ou peu contre le nouveau virus, éloigné des formes classiques de la grippe.

Des chercheurs canadiens ont même suggéré que des personnes vaccinées contre la grippe saisonnière étaient plus exposées au H1N1, mais l'Organisation mondiale de la santé a mis ces conclusions en doute.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.