Gel hydroalcoolique : des effets nocifs en cas d'usage intensif

Les solutions hydroalcooliques préconisées pour se désinfecter les mains pourraient aussi être mauvaises pour notre santé, selon une étude menée par l'Université du Missouri aux Etats-Unis. Si ces gels jouent bien leur rôle de destruction des microbes sur nos mains, ils favoriseraient notamment l'absorption par notre peau de Bisphénol A et provoqueraient aussi des allergies, maux de tête...

(Les gels hydroalcooliques peuvent provoquer des irritations, des allergies, des maux de tête © dalaprod / Fotolia)

Les solutions hydroalcooliques qui sont préconisées pour se désinfecter les mains pourraient être nocives pour notre santé, selon une étude menée par l'Université du Missouri aux Etats-Unis. Ils favoriseraient l'absorption par notre peau de Bisphénol A. Cette substance qui est connue pour être un perturbateur endocrinien peut notamment avoir une influence sur la qualité et la quantité du sperme. Il serait aussi à l'origine de fausses couches, de certains cancers. D'ailleurs la France a interdit la présence de bisphénol A dans tous les contenants alimentaires : biberons, boîtes de conserve, canettes et dans les tickets de caisse.

L'étude américaine pointe d'autres effets négatifs possibles de ces gels hydroalcooliques comme des irritations, des allergies, des maux de tête, des nausées ou des vertiges. L'Association Santé Environnement France avait déjà tiré la sonnette d'alarme en 2013 en affirmant qu'un usage régulier et prolongé de ces gels pouvait provoquer des dérèglements hormonaux.

Il est donc préférable, en cas d'épidémie, de se laver les mains à l'eau et au savon. Mais il ne faut pas non plus s'inquiéter si l'on utilise ces gels de temps en temps, les effets nocifs n'apparaîtraient qu'en cas d'usage intensif de ces gels.