Cet article date de plus de six ans.

Faux infirmiers à l'hôpital : des plaintes déposées

L’Ordre des infirmiers porte plainte pour exercice illégal de la profession dans plusieurs établissements de soins, publics et privés.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Selon l'Oni, certains actes dans les blocs opératoires seraient pratiqués par des personnels non qualifiés © Maxppp / Guillaume Bonnefont)

Ce sont six nouvelles plaintes que l’Ordre des infirmiers vient de déposer cette semaine à l’encontre de quatre cliniques privées et deux hôpitaux publics en France, à Sorgues, Tours, Saint-Palais, Beuvry, Rennes et Villeneuve-sur-Lot. Elles s’ajoutent aux cinq autres déjà en cours depuis 2012. Les infirmiers dénoncent à nouveau l’exercice illégal de leur profession dans les blocs opératoires notamment. Selon l’Oni (Ordre national des infirmiers) "des personnels non diplômés et non qualifiés s’avèrent remplir les fonctions réservées par la loi aux infirmiers au sein des blocs opératoires", écrit-il dans un communiqué. Ces personnels, des aides-soignants mais aussi des techniciens de surface, pratiqueraient donc dans certains cas des actes réservés aux infirmiers, sans aucune compétence en la matière.

Les précisions de Didier Borniche, le président de l’Oni, au micro de Raphaëlle Duchemin
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les patients en danger selon l'Oni

Selon Didier Borniche, le président de l’Oni, l’alerte est à prendre très au sérieux "quand les Français sont pris en charge dans des conditions qui les mettent en danger", explique-t-il dans le communiqué publié par l’organisme. Un organisme qui ne revendique que 153.000 inscrits sur 515.000 infirmiers en France, et que la ministre de la Santé, Marisol Touraine, souhaiterait voir disparaître selon l’Ordre. Ce dernier tire alors à nouveau la sonnette d'alarme craignant qu’une telle mesure ne revienne à "supprimer purement et simplement la seule organisation de régulation et de contrôle de la profession" selon lui. 

ALLER PLUS LOIN  ►►►  La responsabilité pénale de l’infirmière et de l'infirmier (sur le site de la coordination nationale infirmière)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.