Cet article date de plus de sept ans.

Essai clinique mortel de Rennes : le centre de recherche Biotrial "responsable" selon l'Igas

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Essai clinique mortel de Rennes : le centre de recherche Biotrial "responsable" selon l'Igas
Essai clinique mortel de Rennes : le centre de recherche Biotrial "responsable" selon l'Igas Essai clinique mortel de Rennes : le centre de recherche Biotrial "responsable" selon l'Igas (France 3)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 3

Le laboratoire portugais Biotrial serait responsable de trois manquements majeurs qui auraient causé la mort d'un patient volontaire lors d'un essai médical.

Pour la ministre de la Santé, qui vient de rendre publique l'enquête réalisée par l'Igas, le centre de recherche Biotiral porte une lourde responsabilité. "La mission pointe l'absence de recherche d'informations en temps et en heure par le laboratoire sur l’état de santé du premier volontaire hospitalisé", a déclaré Marisol Touraine.

Biotrial doit fournir un plan d'action

Ce volontaire a perdu la vie en janvier dernier lors des essais thérapeutiques. La ministre reproche à Biotrial de ne pas s'être informé auprès du CHU de Rennes de l'état de santé du patient hospitalisé et d'avoir continué à donner une nouvelle dose aux autres volontaires. Le responsable du centre d'essai rejette lui la responsabilité sur l'hôpital. "Il y a un paradoxe à nous reprocher de ne pas avoir pris de nouvelles alors que nous n'avions aucune information et à exonérer ceux qui avaient l'information de ne pas nous avoir alertés", explique François Peaucelle, Directeur général de Biotrial. Biotrial est mis en demeure par la ministre de la Santé de fournir un plan d'action pour que les manquements qui ont mené au drame ne puissent se reproduire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.