VIDEO. Pour échapper au bruit des avions de l'aéroport de Roissy, elle dort dans sa cave

Depuis 12 ans, Catherine dort dans sa cave pour échapper aux nuisances sonores causées par l'aéroport de Roissy. Envoyé spécial l'a suivie. À 66 ans, son quotidien, c'est ça.

BRUT

"Je dormais, vraiment, quasiment plus. Je devenais folle."

Les ennuis ont commencé il y a plus de 20 ans quand une seconde piste Sud a été ouverte à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle. Désormais, chaque jour, sa maison est survolée par 450 avions. Pour échapper au bruit incessant causé par les appareils, Catherine a décidé d'installer une chambre insonorisée dans sa cave, dans laquelle elle dort depuis 12 ans. "Il a fallu bétonner, protéger, isoler", martèle Catherine. Une installation qui lui a coûté pas moins de 5000 euros de sa poche. Elle n'a en effet pas obtenu d'aide financière pour insonoriser sa maison car elle ne se trouve pas dans le Plan de Gêne Sonore.

Je n'arrive plus à lire. Il faut que je m'en aille de chez moi.

Catherine

"C'est pas des bruits de vie comme des bruits d'enfants", explique Catherine, laquelle se mobilise contre la construction d'un quatrième terminal à Roissy, actuellement en projet. "Ça fait près de 40 % de survol en plus. C'est de la folie. Ils sont dingues !", s'indigne-t-elle. À cause de ces nuisances sonores, Catherine a aussi dû tirer une croix sur des activités aussi simples que la lecture. Comme elle, plus de 250 000 riverains de Roissy subiraient ce type de nuisances causées par le bruit. Selon un rapport publié par Bruitparif, être exposé à de fortes nuisances sonores pourrait faire perdre 3 ans d'espérance de vie.

Reportage de Envoyé spécial à voir en intégralité ce jeudi 16 janvier sur France 2.

VIDEO. Pour échapper au bruit des avions de l\'aéroport de Roissy, elle dort dans sa cave
VIDEO. Pour échapper au bruit des avions de l'aéroport de Roissy, elle dort dans sa cave (BRUT)