Un plongeur happé puis recraché vivant par une baleine

Notre vétérinaire éthologue décrypte ces images et nous explique pourquoi la victime est ressortie vivante avec uniquement quelques blessures.  

Alors qu'il filmait un banc de sardines en Afrique du Sud, un plongeur de 51 ans s'est fait happer par une baleine, un rorqual de Bryde.  Elle a heureusement fini par le recracher à la surface quelques secondes après. Farah Kesri, chroniqueuse éthologue et vétérinaire au Magazine de la santé décrypte ces images qui ont fait le tour de la tour du monde en quelques jours.

 

 

  • Le plongeur aurait-il pu être mangé par cette baleine ?

Non, les baleines ne sont pas des croqueuses d’hommes ! En l’occurrence, il s’agissait d’un rorqual de Bryde, un mammifère marin qui n’a pas de dents, contrairement aux orques ou les dauphins. Les rorquals ont des fanons, des longs filaments d’une vingtaine de centimètres de longueur placés en brosse, ce qui permet de filtrer les aliments.

Cet animal était tout simplement en train de se nourrir. Et comme le plongeur se trouvait au milieu d’un banc de sardines, il a été pris dans le « repas » du rorqual.

  • Pourquoi la baleine a-t-elle recraché sa proie ?

Les baleines n’ont pas une très bonne vision de loin. Elles ont de petits yeux, quand même de la taille d’une petite orange, mais comme ces animaux mesurent environ 20 mètres, proportionnellement, ces yeux sont petits. Et comme ils sont placés sur le côté, la vision binoculaire n’est pas très bonne. Les baleines ont besoin de se rapprocher de très près. Et celle-ci n’a pas fait la différence entre ce plongeur et les reste…

  • La baleine voulait-elle manger le plongeur ?

Pas du tout ! Quand cet animal ouvre sa gueule pour se nourrir, il doit avaler d’énormes quantités d’eau, 70 litres en moyenne, pour y trouver de quoi s’alimenter. Il commence par avaler puis ensuite il fait le tri, il retient les aliments grâce à ses fanons, en priorité des sardines et des crevettes. Et ensuite il rejette l’eau. Quand cette baleine a eu le plongeur dans sa gueule, cette baleine a dû sentir que ça n’était pas du tout de la même taille qu’une sardine et donc elle l’a recraché…

  • Le plongeur a-t-il été blessé ?

L’homme n’a pas paniqué parce qu’il connaît très bien son environnement. Il observe le comportement de ces animaux depuis longtemps et donc il savait comment faire. Comme ce sont des baleines qui plongent à 200 mètres de profondeur, le danger pour ce plongeur aurait été de ne pas réussir à trouver assez d’oxygène ou de subir les conséquences d’une pression excessive sur ses organes. Mais il a eu le reflexe de retenir de l’air. Sa chance est d’avoir été happé par une baleine et non par un requin… Il s’en tire simplement avec une douleur à la hanche, à cause de la pression de la gueule de la baleine.

Un plongeur happé puis recraché vivant par une baleine
Un plongeur happé puis recraché vivant par une baleine