Stocamine : des opposants au confinement des déchets toxiques bloquent le site de Wittelsheim

Le collectif Destocamine bloque le site en soutien aux élus locaux qui doivent être reçus, mardi soir, par le ministre de la Transition écologique, François De Rugy, à Paris.

L\'entrée du centre de reconditionnement des déchets ultimes de la MDPA, à Wittelsheim (Haut-Rhin), le 7 octobre 2017.
L'entrée du centre de reconditionnement des déchets ultimes de la MDPA, à Wittelsheim (Haut-Rhin), le 7 octobre 2017. (VINCENT VOEGTLIN / MAXPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Des opposants au confinement de 40 000 tonnes de déchets toxiques dans les sous-sols du site de Stocamine, à Wittelsheim (Haut-Rhin) bloquent, mardi 12 février, l'accès au lieu, rapporte France Bleu Alsace. Le collectif Destocamine bloque le site en soutien aux élus locaux qui doivent être reçus, mardi soir, par le ministre de la Transition écologique, François De Rugy, à Paris.

Tant que le béton n'est pas coulé, tant que les galeries ne sont pas bouchées, il y a encore de l'espoir.Yann Fleury
porte-parole du collectif Destocamine
à France Bleu Alsace

Les défenseurs de l'environnement et les élus locaux pointent du doigt la présence de substances toxiques, solubles dans l'eau, et le risque de contamination des nappes phréatiques.

Le 21 janvier, l'État a décidé de renoncer à extraire les déchets toxiques toujours enfouis dans les galeries de cette ancienne mine des Potasses d'Alsace "compte tenu des enjeux, de la balance des risques" et du "surcoût" lié au déstockage, selon un document du ministère de la Transition écologique.