Sète : Greenpeace bloque l'arrivée d'un bateau chargé de soja pour dénoncer l'inaction du gouvernement en matière climatique

Ce cargo transporte, selon l'ONG, 50 000 tonnes de tourteaux de soja, destinées à être déchargées pour moitié en France et pour moitié en Slovénie, afin de nourrir les animaux d'élevage au sein de l'Union européenne.

Le port de Sète (Hérault), le 19 avril 2019.
Le port de Sète (Hérault), le 19 avril 2019. (MAXPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Greenpeace France a annoncé bloquer, vendredi 7 juin, l'arrivée d'un bateau de soja dans le port héraultais de Sète afin de dénoncer la déforestation en Amérique du Sud provoquée par la culture du soja et l'inaction du gouvernement français en matière climatique.

Selon l'ONG, depuis 14h30, 50 activistes, français, allemands et hollandais, bloquent le cargo Ellirea, en provenance du port de Cotegipe, dans l'Etat de Bahia au Brésil, l'empêchant d'accoster à Sète. Ce cargo transporte, selon elle, 50 000 tonnes de tourteaux de soja, destinées à être déchargées pour moitié en France et pour moitié en Slovénie, afin de nourrir les animaux d'élevage au sein de l'Union européenne.

L'accès au quai d'amarrage bloqué

"Alors que la canicule étouffe la France, Greenpeace France démontre une nouvelle fois le manque flagrant d'action du gouvernement pour changer de trajectoire", écrit l'association de défense de l'environnement dans un communiqué. "L'Europe suffoque et avec le réchauffement climatique, cela ne fera qu'empirer. Puisque le gouvernement est incapable de respecter ses engagements pour lutter contre la déforestation et le changement climatique, nous sommes venus le faire à sa place", explique Cécile Leuba, chargée de campagne forêts chez Greenpeace France.

A quai, les activistes ont bloqué les quatre grues de déchargement et interdit l'accès au quai d'amarrage. Ils ont également déployé des banderoles "Warning : soja qui déforeste" et peint sur le quai le message "Stop Elevage industriel". La coque du bateau a été marquée du message "Forest Killer".