Cet article date de plus de trois ans.

Seine-Maritime : Véolia mène des des investigations après une interdiction de consommation de l'eau du robinet

Depuis la veille, 12 000 personnes sont privées d'eau potable à Yvetot et ses environs où l'eau du robinet avait indiqué la préfecture.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un homme récupère un pack d'eau à Yvetot (Seine-Maritime) après l'interdiction de consommation de l'eau du robinet. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Pourquoi certains habitants de Seine-Maritime ne peuvent-ils plus boire l'eau du robinet ? "Des investigations sont en cours" pour déterminer les raisons qui ont rendu l'eau impropre à la consommation à Yvetot (Seine-Maritime) et dans certains quartiers de quatre communes limitrophes, a annoncé l'exploitant Véolia, samedi 20 octobre. Le retour à la normale n'est pas prévu avant mercredi.

Samedi, 45 000 bouteilles d'eau devaient être distribuées entre 15 heures et 17 heures à trois endroits de la ville. Depuis la veille, 12 000 personnes sont privées d'eau potable à Yvetot et ses environs où l'eau du robinet est "colorée ou trouble en raison de perturbations au niveau du réseau de distribution", avait indiqué la préfecture dans un communiqué.

Des "particules d'argiles et de limons" dans l'eau

"On distribue un pack d'eau par habitation et cela couvre deux jours de besoins en moyenne. La situation s'améliore et le retour à la normale n'est pas encore opéré. On est tributaire des analyses de l'ARS, il y a un délai de 48 heures, donc pas avant mercredi au mieux", a indiqué Christophe Senecal, directeur du territoire Bray-et-Caux. Outre Yvetot, sont concernées les communes de Saint-Clair-sur-les-Monts, Sainte-Marie-des-Champs, Auzebosc et Valliquerville.

Par précaution, l'Agence régionale de Santé (ARS) a interdit la consommation de l'eau du robinet "jusqu'à ce qu'une analyse bactériologique soit réalisée en début de semaine", selon Véolia. Vendredi, la préfecture évoquait la présence de "particules d'argiles et de limons, remises en suspension par des tests hydrauliques effectués par l'exploitant, Veolia".

D'après l'exploitant le phénomène est apparu "à la suite de manoeuvres de vannes" réalisées vendredi matin par Véolia sur le réseau d'eau potable. "La ressource n'est pas concernée, et il s'agit donc de chasser ces particules depuis le réservoir de la Ville d'Yvetot afin de le remplir avec une eau complètement claire", a indiqué samedi Véolia. "Des purges sont en cours" à plusieurs endroits et "doivent progressivement faire retomber la turbidité" de l'eau distribuée, ajoute l'exploitant.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement et santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.