Pollution : Greenpeace pointe l'impact des SUV

Plus gros et plus lourds, les SUV font grimper les émissions de gaz à effet de serre. Greenpeace donne l'alerte.

France 2

Carton rouge. En Europe, au cours des dix dernières années, la part de marché des SUV a été multipliée par quatre passant en 32% en 2018. L'organisation écologiste Greenpeace évoque une catastrophe et tire la sonnette d'alarme. Dans un récent rapport, elle estime que ces véhicules font grimper les émissions de gaz à effet de serre, car ils sont plus lourds et plus gros que la moyenne. En effet, ils pèsent entre 1,5 tonne et plus de 2 tonnes de plus qu'une berline classique.

Un désastre écologique

La pollution des SUV est plus importante que d'autres véhicules. Pour certains, elle dépasse 53 tonnes de CO2 au cours d'une vie d'utilisation. Un constat alarmiste qui pourrait empirer dans le futur. À l'avenir, la situation pourrait encore s'aggraver. Si rien n'est fait, Greenpeace estime que 40% des nouvelles voitures seront des SUV à l'horizon 2025 dans le monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
Test d\'émission sur un pot d\'échappement d\'une voiture Volkswagen le 7 août 2017 en Allemagne. 
Test d'émission sur un pot d'échappement d'une voiture Volkswagen le 7 août 2017 en Allemagne.  (THOMAS KIENZLE / AFP)