Éoliennes : Élisabeth Borne s'inquiète de leur développement anarchique en France

La roue tourne pour les éoliennes. Mardi 18 février, la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne s'indignait devant les sénateurs de voir le développement anarchique des grandes ailes, notamment dans le paysage de monuments historiques.

france 2

Juste en face de la maison de Noël Le Bris, trois éoliennes font partie du paysage depuis quinze ans. Une source de nuisances selon lui. "Malgré une maison bien isolée, il arrive que l'on soit réveillés par les bruits des éoliennes", explique-t-il. Et ce n'est peut-être pas fini. Un futur projet éolien dans la commune prévoit l'implantation de nouvelles machines, encore plus hautes. "Des monstres" de 150 m, selon les habitants.

"Ce n'est pas forcément un bon signal pour les élus"

Dans leur combat, ils ont peut-être trouvé une alliée inattendue : la ministre de la Transition écologique. Elle a critiqué cette semaine un développement anarchique des éoliennes. Des villages encerclés, comme en Haute-Garonne, ou encore des éoliennes proches de monuments historiques, comme la cathédrale de Notre-Dame de Coutances (Manche). Les propos de la ministre font bondir les partisans de l'éolien, à l'image du maire de Kergrist (Morbihan), Bruno Servel. "Ce n'est pas forcément un bon signal pour les élus sur le terrain, en contact direct avec les habitants. Ça va certainement freiner certains d'entre eux dans leur volonté de mettre en place ce type de projet", plaide-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des éoliennes près de Boisville-la-Saint-Père (Eure-et-Loir), le 9 juin 2019.
Des éoliennes près de Boisville-la-Saint-Père (Eure-et-Loir), le 9 juin 2019. (ELKO HIRSCH / HANS LUCAS / AFP)