Environnement : la production de plastique dans le monde a reculé en 2020

Ce ralentissement est "un marqueur significatif de l'impact de la crise du Covid-19 sur l'économie mondiale", explique l'association européenne des producteurs de plastique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un homme ramasse des déchets, le 20 septembre 2020 à Montpellier. (TIZIANA ANNESI / AFP)

Bonne nouvelle pour l'environnement. La production annuelle mondiale de plastique a reculé en 2020, a annoncé jeudi 10 juin l'association européenne des producteurs de plastique. En Europe, où 55 millions de tonnes de plastiques neufs sont sortis des usines l'an passé, le recul de production s'élève à 5,1%, et le phénomène de baisse est encore plus accentué en France, où la production a chuté de 11% en 2020, a précisé jeudi l'association PlasticsEurope.

"Avec 367 millions de tonnes de plastiques produites en 2020, il s'agit de la troisième baisse mondiale depuis l'après-guerre, après celle intervenue en 1973 au moment du premier choc pétrolier, et celle de 2008, lors de la crise financière des subprimes", a expliqué le Eric Quenet, directeur général de PlasticsEurope. L'automobile, qui a connu des arrêts de production, a été le secteur le plus affecté, avec une baisse de 18,1% de sa consommation de plastique en Europe, et de 28% en France, selon l'association.

La Chine a augmenté sa production

Le ralentissement, "marqueur significatif de l'impact de la crise du Covid-19 sur l'économie mondiale", a été atténué par la poursuite de la croissance de production de plastiques en Chine (+1% en 2020), selon l'association. La Chine, qui fabriquait un quart du plastique mondial en 2010, en fournit maintenant un tiers, après un doublement de sa production (117 millions de tonnes en 2020, contre 64 millions en 2010). De son côté, l'Europe, qui produisait 21% du plastique mondial en 2010 (56 millions de tonnes), n'en produit plus que 15% (55 millions).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement et santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.