Cet article date de plus d'un an.

Décharge sauvage de Carrières-sous-Poissy : l'association Rive de Seine-Nature Environnement porte plainte contre l'État

À 30 km de Paris, cette décharge s'étend sur une trentaine d'hectares. 7 000 tonnes de déchets y sont entassées dont certaines toxiques comme de l'amiante. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La décharge de Carrières-sous-Poissy dans les Yvelines, le 20 avril 2018.  (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

L'association Rive de Seine-Nature Environnement va déposer plainte ce jeudi 5 septembre contre l'État pour "carence fautive", a appris franceinfo, concernant l'immense décharge sauvage de Carrières-sous-Poissy dans les Yvelines, une trentaine d'hectares où gisent près de 7000 tonnes de déchets.

"Après trois ans d'existence, cette décharge est toujours là", constate le président de l'association, et conseiller municipal de Carrières-sous-Poissy, Anthony Effroy. Selon lui, "le préfet manque à ses obligations de protection des populations".

Il n'y a eu aucune opération de dépollution effectuée et, pire encore, il n'y en n'a aucune de programmée à ce jour.

Anthony Effroy

franceinfo

Or, l'État a une responsabilité en termes de protection de la santé publique et de protection de l'environnement," explique Anthony Effroy.

"Il faut quand même savoir qu'à 5 ou 6 mètres en dessous de cette décharge, poursuit-il, il y a la nappe alluviale de la Seine et au niveau sanitaire, il y a des matériaux dangereux de type amiante, avec des habitations qui sont situées à 300 mètres à vol d'oiseau."

"Aucune analyse n'a été réalisée en trois ans, alors oui on pense vraiment qu'il y a une carence de la part du préfet qui manque à ses obligations de protection des populations."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement et santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.