Changement climatique : l'ONU alerte sur le niveau d'émission de gaz à effet de serre

C'est un nouveau constat alarmant qu'a formulé l'ONU mercredi 27 novembre. Pour l'organisation, plus le temps passe et plus les efforts à accomplir pour limiter la crise climatique seront importants, au risque de devenir insurmontables. Sur le plateau du 12/13, Jean-Christophe Batteria livre son analyse.

FRANCE 3

À quelques jours de l'ouverture de la COP 25 à Madrid (Espagne), l'ONU a de nouveau tiré la sonnette d'alarme : les accords de Paris de 2015 n'ont pas été respectés et les émissions de gaz à effet de serre n'ont donc pas diminué. "Le bilan de la COP 21 est négatif, quatre ans après, et 2018 est même la pire année record d'émission de gaz à effet de serre. C'est l'année pendant laquelle les océans n'ont pas pu absorber tout le CO2 qui a été émis par nos consommations", explique Jean-Christophe Batteria sur le plateau du 12/13.

-7,6% d'émissions de gaz à effet de serre par an pour atteindre l'objectif

Lors de la COP 21, les efforts promis par les pays participants pour maintenir à 1,5% maximum le réchauffement climatique d'ici la fin du siècle, étaient de diminuer de 2,5% nos émissions de gaz à effet de serre. "Maintenant, c'est trop tard, il va falloir tripler nos efforts et être beaucoup plus sévères, à savoir passer à -7,6% chaque année entre 2020 et 2030. Il y a des efforts minimes, consentis par les Européens, les Japonais, les Américains, mais les Chinois ont fait exploser leurs émissions de gaz à effet de serre. En dix-huit ans, ils ont pratiquement quadruplé leurs émissions de gaz à effet de serre", précise Jean-Christophe Batteria.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les principaux gaz à effet de serre à l\'origine du réchauffement climatique ont franchi de nouveaux records de concentration en 2018, s\'est alarmée l\'ONU, le 25 novembre 2019. (Photo d\'illustration)
Les principaux gaz à effet de serre à l'origine du réchauffement climatique ont franchi de nouveaux records de concentration en 2018, s'est alarmée l'ONU, le 25 novembre 2019. (Photo d'illustration) (MANUEL COHEN / AFP)