Bretagne : la région fait face aux émissions d'ammoniaque, dangereuses pour la santé

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Bretagne : la région fait face aux émissions d'ammoniaque, dangereuses pour la santé
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

La Bretagne fait face au danger de l'ammoniaque. Ce composé chimique provoque la formation de particules fines dans l'air, responsables chaque année d'environ 40 000 décès prématurés en France. Ces émissions d'ammoniaque proviendraient de la production agricole et de l'élevage. 

La Bretagne ne couvre que 5 % du territoire, et elle est pourtant la région française qui émet le plus d'ammoniaque. Il s'agit d'un gaz principalement d'origine agricole, qui provient en grande partie des déjections des animaux. En Bretagne, la concentration d'élevage intensif est forte. L'association Airbreizh est chargée de surveiller la qualité de l'air. L'ammoniaque forme des particules fines dangereuses pour la santé.

67 000 morts prématurées par an 

Pour le président de l'association, Alain Laplanche, les calculs ne prêtent pas à l'optimisme. "On constate que les émissions d'ammoniaque en Bretagne ne baissent pas comme on pourrait s'y attendre, mais au contraire, elles stagnent, voire elles augmentent très légèrement", affirme-t-il. L'ammoniaque pose question. Selon une récente enquête, ce gaz contribuerait en partie à 67 000 morts prématurées, chaque année en France. L'Agence de maîtrise de l'énergie recommande aux éleveurs plusieurs pratiques pour diminuer l'émission d'ammoniaque : choisir des engrais moins émissifs, laisser les animaux plus longtemps au pâturage, et ajuster leur alimentation. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement et santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.