Vidéo Famille : ces grands-parents privés de leurs petits-enfants

Publié
Durée de la vidéo : 34 min.
Envoyé spécial. Famille : ces grands-parents privés de leurs petits-enfants
Article rédigé par
France Télévisions

"Envoyé spécial" a enquêté sur un "tabou" : ces familles qui se déchirent pour obtenir un droit de visite des petits-enfants. Quels sont les droits des grands-parents ? Des enfants peuvent-ils les bannir de leur famille ?

Anne se bat pour voir son petit-fils depuis que sa fille adoptive a coupé les ponts ; elle a obtenu en justice un droit de visite un mercredi par mois et quelques jours pendant les vacances. Chaque année, environ 1 700 grands-parents saisissent les tribunaux pour obtenir des droits de visite sur leurs petits-enfants. D'après la loi, les enfants ont le droit d'entretenir des relations avec leurs ascendants, mais concrètement, sur quoi se basent les magistrats pour prendre leurs décisions ?

Comment respecter l'intérêt de l'enfant ?

Selon les chiffres du ministère, dans 55% des cas, les juges tranchent en faveur des grands-parents. Mais pour certains parents, ces visites sont vécues comme une injustice. Comme pour Ophélie, qui a accusé son père d'inceste, et dit craindre de voir se reproduire la situation avec ses propres enfants... Ou Laurent, qui ne s'entend pas avec son père et s'oppose depuis deux ans à la décision de justice, risquant une peine de prison.

Dans des familles déchirées, comment respecter l'intérêt des enfants, alors que leur consentement n'est pas obligatoire ?

Un reportage d’Elena Le Runigo diffusé dans "Envoyé spécial" le 30 septembre 2021.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS Android), rubrique "Magazines".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Enfants ados

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.