Cet article date de plus d'un an.

Vidéo "C'est à peu près tout ce qui me reste de mes parents" : Paul, 13 ans, veut garder des relations avec son père... qui a tué sa mère et purge 23 ans de prison

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Complément d'enquête."Papa a tué maman" : quelle place faire à un père meurtrier ?
COMPLÉMENT D’ENQUÊTE / FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La maison de son enfance dans la petite commune d'Ymare, en Seine-Maritime, est fermée depuis longtemps. Le 6 mars 2013, alors que Paul n'avait pas encore 7 ans, sa mère a été tuée par son père. Sept ans plus tard, "Complément d'enquête" a rencontré un adolescent qui tente de se construire… sans couper les liens avec son père.

La famille offrait une image idéale : Laurent, commercial dynamique, Christina, vendeuse dans un magasin de bricolage, ses deux garçons qui viennent une semaine sur deux, et un petit dernier, Paul, le fils du couple... Mais quand Laurent boit, il se met à crier et à cogner. Christina montre ses bleus à ses collègues.

Ayant décidé de le quitter, elle se réfugie chez une amie. Mais le 5 mars 2013, Laurent découvre qu'elle a une liaison. Il la harcèle de textos pendant toute la nuit. Au matin, après avoir déposé Paul chez ses propres parents, il réussit à la convaincre de le rejoindre dans la maison familiale. A 11 heures, un coup de téléphone prévient les gendarmes : Christina est morte. Rouée de coups, poignardée, étranglée avec son foulard.

Un père très présent dans la vie de son fils, malgré la prison

Paul, 6 ans et demi, se retrouve orphelin de mère, et fils d'un meurtrier. Elevé par ses grands-parents paternels, il se rend deux fois par mois dans sa famille maternelle. Au milieu du salon trône une photo de sa mère, souriante. Aux yeux de sa grand-mère et de sa tante, le père de Paul est un monstre. Pourtant, l'adolescent, qui a maintenant 13 ans et demi, tient à garder des relations avec lui. "C'est à peu près tout ce qui me reste de mes parents", explique-t-il à la journaliste Nathalie Sapena.

Laurent a été condamné à vingt-trois ans de réclusion. Malgré son incarcération, il est très présent dans la vie de son fils. Il lui téléphone presque chaque jour. Il arrive même à Paul de passer la nuit au centre de détention. Dans un appartement spécial, son père et lui mangent, jouent, regardent la télé... mènent un semblant de vie familiale. Une situation que la tante de Paul a eu du mal à accepter. "Mais le temps passe, je suis maman aujourd'hui, confie-t-elle, et je me dis que… ça reste son père." Un père que l'adolescent visite en prison plusieurs fois par mois, avec en tête cette question qu'il n'ose pas poser : "Pourquoi ?"

Extrait de "Papa a tué maman", un reportage à voir dans "Complément d'enquête" le 5 mars 2020.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.