Tarn-et-Garonne : six mois de prison pour un professeur de gymnastique reconnu coupable d'agressions sexuelles sur 11 fillettes

Les victimes étaient âgées de 5 à 12 ans au moment des faits, entre 2013 et 2018.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Moissac (Tarn-et-Garonne). (CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS)

Un professeur de gymnastique qui encadrait plusieurs clubs près de Moissac (Tarn-et-Garonne) a été condamné mardi 6 juillet à deux ans de prison dont six mois ferme par le tribunal correctionnel de Montauban, rapporte France Bleu Occitanie. Il est reconnu coupable d'agressions sexuelles sur 11 jeunes filles, âgées de 5 à 12 ans au moment des faits, entre 2013 et 2018. Âgé de 57 ans, Gilles L. n'ira pas en détention mais portera un bracelet électronique.

500 images pédopornographiques saisies au domicile du professeur

Une première alerte était venue d'un club de Valence d'Agen, où la mairie avait mis fin à son contrat pour des gestes déplacés. Le professeur a également commis ces actes lors d'exercices de gymnastiques à Castelsarrasin ou encore Laville-Dieu-du-Temple. Lors de l'enquête, 500 images pédopornographiques ont été saisies sur le disque dur de l'ancien éducateur sportif, qui a reconnu, à l'audience, son penchant pédophile tout en continuant à minimiser la portée de ses gestes.

Le jugement l'oblige désormais à s'astreindre à un suivi socio-judiciaire et à indemniser ses victimes, à hauteur de 1 000 euros pour chaque plaignante et 500 euros pour chacun de leur parent. Les frais psychologiques et judicaires leur seront également réglés. L'ex-professeur de gymnastique est désormais inscrit au fichier des délinquants sexuels et ne peut plus exercer d'activités au contact d'enfants.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé et maladie des enfants et ados

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.