Nord : enquête après la mort d'un nourrisson dans une crèche

Un nourrisson de quatre mois est décédé dans une crèche près de Lille en 2013. Le ministère public a demandé un supplément d’enquête. Ses parents réclament que justice soit faite.

Il y a six ans, Tiana et Frédéric Onof enterraient leur enfant de quatre mois. Tahina est décédé lors d'une sieste à la crèche municipale à Hellemmes dans le Nord. Comment un tel drame a-t-il pu se produire ? Depuis six ans, les parents cherchent des réponses et sont plongés dans le désarroi. "La vie n'a plus de sens pour moi, alors je m'accroche pour lui", confie sa mère.

En septembre 2013, Frédéric Onof reçoit un appel de la crèche. La direction demande aux parents de venir en urgence. Tahina est en arrêt cardiaque. Contre toutes les recommandations et les bonnes pratiques en vigueur, Tahina a été couché sur le ventre par son auxiliaire référente quelques minutes seulement après avoir bu son biberon. A la fin de la sieste, il a été retrouvé sans vie dans son berceau. 

Une série de dysfonctionnements

Les experts médicaux estiment que Tahina est mort d'asphyxie. L'auxiliaire a reconnu avoir commis une faute lourde. Mais les enquêteurs pointent également toute une série de dysfonctionnements. Les enfants n'étaient pas assez surveillés pendant la sieste. 

L'avocat de l'auxiliaire de puériculture ne comprend pas pourquoi les responsables de la crèche ne sont pas poursuivis. Sa cliente est la seule mise en examen dans ce dossier. Le parquet a demandé des éléments d'enquête supplémentaires pour faire toute la lumière. Contactées par France 3, ni la crèche ni la municipalité n'ont souhaité s'exprimer. 

Un nourrisson de quatre mois est décédé dans une crèche près de Lille en 2013. Le ministère public a demandé un supplément d’enquête. Ses parents réclament que justice soit faite.
Un nourrisson de quatre mois est décédé dans une crèche près de Lille en 2013. Le ministère public a demandé un supplément d’enquête. Ses parents réclament que justice soit faite. (FRANCE 3)