Famille : le succès du congé paternité

Les papas nouvelle génération sont de plus en plus nombreux à réclamer un vrai congé paternité.

FRANCE 3

Alix est arrivée un mois et demi en avance. Et c'est dès le retour de la clinique que Robert a dû prendre son congé paternité. Un choix très motivé. "C'est de savoir si vous voulez être actif et impliqué ou au contraire la laisser grandir ou la regarder grandir, et vous ne partagez pas grand-chose avec elle", confie le papa à France 3. Onze jours de congé paternité, pour lui, le compte n'y est pas. "C'est assez peu pour devenir papa, pour apprendre à s'occuper de sa fille ou son fils, c'est particulièrement court et rapide", se désole-t-il.

14 semaines en Norvège

Des moments mis à profit pour tisser des liens très forts entre eux. Très impliqués, beaucoup de futurs papas envisagent de prendre leur congé paternité et d'assumer pleinement leur rôle de père. Aujourd'hui, de nombreuses voix réclament un allongement du congé paternité. La France se classe bien loin derrière les autres pays d'Europe, qui peuvent proposer jusqu'à 14 semaines, pour la Norvège.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme en congé paternité s\'occupe de son enfant dans un parc de Stockholm (Suède), le 24 avril 2013.
Un homme en congé paternité s'occupe de son enfant dans un parc de Stockholm (Suède), le 24 avril 2013. (JONATHAN NACKSTRAND / AFP)