Cet article date de plus de trois ans.

Cancer de l’enfant : "ils ont besoin de traitements spécifiques et adaptés"

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
brut : cancer enfants
Article rédigé par
France Télévisions

Patricia Blanc a perdu sa fille Margaux, atteinte d’un cancer. Elle se bat désormais pour faire avancer la recherche avec son association "Imagine For Margo".

Atteinte d’un cancer, la fille de Patricia Blanc est décédée à l’âge de 14 ans. Suite à la disparition de Margaux en 2010, elle a fondé "Imagine for Margo". Une association et un combat : faire avancer la recherche. Aujourd’hui, selon Patricia Blanc, "le cancer des enfants est la première cause de décès par maladie des enfants en France et en Europe." 2 500 enfants sont touchés chaque année en France, dont 700 jeunes âgés de 15 à 19 ans. "Aujourd’hui, plus d’un enfant par jour du cancer en France." alerte la fondatrice de "Imagine for Margo"

Des traitements inadaptés aux enfants

Le problème, selon elle, c’est que "la plupart des médicaments que l’on donne aux enfants, ce sont des médicaments d’adultes que l’on adapte. Ça a permis de faire des progrès pendant dans années mais, aujourd’hui, il y a énormément de nouvelles molécules en développement, mais chez l’adulte et pas chez l’enfant." Or, ils "n’ont pas les mêmes types de cancers que les adultes et ils ont besoin de traitements spécifiques et adaptés." indique Patricia Blanc. En effet, les tumeurs malignes détectées chez les enfants ne se traitent pas de la même façon que les adultes, car elles ne sont pas de la même nature. C’est donc là l’objectif de l’association : "Donner aux enfants des traitements innovants qui soient spécifiques pour qu’on puisse les guérir mieux et plus."

Si l’industrie pharmaceutique a beaucoup moins développé des médicaments en pédiatrie dans les cancers, c’est parce que "ça reste une maladie rare", explique Patricia Blanc. De fait, il n’y a pas assez d’investissements car ce n’est pas "rentable financièrement" indique la fondatrice de "Imagine for Margo". Actuellement, seuls 2% des fonds du cancer sont consacrés aux cancers de l'enfant. Alors avec son association, Patricia Blanc pousse l’industrie pharmaceutique "à [les] aider à investir".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Enfants ados

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.