Opioïdes : des trafiquants de fentanyl, drogue de la discorde entre Pékin et Washington, condamnés en Chine

Cette drogue, 50 fois plus forte que l'héroïne, a tué 32 000 Américains en 2018. 

Trois des trafiquants condamnés le 7 novembre 2019 pour trafic de fentanyl par la justice chinoise, dans le tribunal de Xintai, au nord du pays. 
Trois des trafiquants condamnés le 7 novembre 2019 pour trafic de fentanyl par la justice chinoise, dans le tribunal de Xintai, au nord du pays.  (HANDOUT ONNCC / AFP)

C'est assez rare pour être souligné : la Chine et les Etats-Unis collaborent. Neuf personnes ont été condamnées par la justice chinoise, jeudi 7 novembre, pour trafic de fentanyl, une drogue qui fait des ravages aux Etats-Unis et dont Washington accuse la Chine d'être le premier producteur mondial. C'est cet opioïde qui a tué le chanteur Prince en 2016. Il est la première cause d'overdose aux Etats-Unis – 32 000 Américains en sont morts en 2018.

Cette enquête est la première, sur une affaire de fentanyl, entre les autorités américaine et chinoise à être couronnée de succès, selon le tribunal. Un trafiquant a été condamné à mort avec un sursis de deux ans – une peine généralement commuée en prison à vie. Huit autres personnes impliquées dans le trafic de cette drogue de synthèse ont écopé de peines d'emprisonnement, allant de six mois à la perpétuité.

Cette drogue, 50 fois plus forte que l'héroïne, est l'un des éléments de la guerre commerciale entre Pékin et Washington. Régulièrement, le président américain Donald Trump fustige le laxisme supposé de Pékin face à cette drogue. En réaction, il a imposé cet été des droits de douane punitifs sur des produits chinois.