Vidéo En bande dessinée, elles racontent comment elles ont arrêté de fumer

Publié
BRUT
Article rédigé par

Pour réussir à arrêter la cigarette, Bénédicte et sa fille Marine ont voulu comprendre ce qui se passe dans notre cerveau quand on fume. Et ça a marché. Dans la BD "Lily Cane arrête de fumer", elles racontent comment elles ont fait...

Bénédicte et sa fille Marine ont éradiqué la cigarette de leur vie. Après avoir tenté d'arrêter à plusieurs reprises, elles se sont basées sur une méthode qui a tout changé : elles se sont intéressées à ce qui se passe dans le cerveau quand on fume. Aujourd'hui, elles ont écrit une bande dessinée ensemble pour partager leur expérience : "Lily Cane arrête de fumer."

Bénédicte qui fumait pas moins d'un paquet par jour a très vite compris à quel point la dépendance était liée à un conditionnement. "J'ai découvert cette chose extraordinaire que je ne soupçonnais pas : on a tous de la nicotine, naturellement, dans le cerveau", explique-t-elle. Par exemple, lorsqu'on stresse, notre cerveau sécrète de l'acétylcholine, de la nicotine naturelle. Ainsi, lorsqu'on fume, on donne à notre cerveau un excès de nicotine l'obligeant à créer plus de récepteurs. "Après, l'effet descend et comme on a créé un nombre de récepteurs supplémentaires, il y a une demande qui se fait et du coup, il y a un besoin physique qui se crée", détaille Bénédicte.

"Le plus dur, c'est la dépendance psychique"

Pour Bénédicte et Marine, l'arrêt de la cigarette est difficile au niveau psychique. "On est conditionné, c'est-à-dire qu'on a l'habitude de prendre une cigarette pour soulager un problème", résume Marine. Il faut ainsi se "déconditionner". Pour arrêter d'associer la cigarette au soulagement, Bénédicte a choisi la prise de recul et a très vite constaté qu'il s'agissait d'une pulsion plutôt que d'une envie. "Ça peut être une mauvaise nouvelle qu'on reçoit, un problème d'argent, un problème de cœur, c'est plutôt dans ces moments-là que c'est difficile, mais de savoir que ça ne résout rien, c'est important", conclut Bénédicte qui a totalement arrêté de fumer depuis cinq ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.