Cet article date de plus de six ans.

Tabac : les traitements de substitution pour arrêter

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Tabac : les traitements de substitution pour arrêter
Tabac : les traitements de substitution pour arrêter Tabac : les traitements de substitution pour arrêter (France 3)
Article rédigé par France 3
France Télévisions
France 3

Ce mercredi 31 mai, c'est la journée mondiale sans tabac. On compte aujourd'hui en France quelque 16 millions de fumeurs. Pourtant 60% d'entre eux espèrent arrêter, mais seulement 400 000 y parviennent, en moyenne à la sixième tentative seulement.

En pharmacie, des produits existent pour accompagner l'arrêt du tabac : inhaleurs pour le geste, patchs et gommes pour l'apport de nicotine. "Ça coûte à peu près une cinquantaine d'euros par mois. La forme classique, les patchs qui coûtent 25 euros par mois, et les comprimés ou chewing-gums pour éviter les envies soudaines de fumer", explique Guillaume Lenormand, pharmacien.

150 euros remboursés par la Sécurité sociale

Depuis novembre 2016, la sécurité sociale rembourse 150 euros par an pour financer des substituts au tabac prescrits par un médecin, un dentiste, une sage femme ou un kiné. Et l'argument financier peut aussi convaincre : comparé aux sept euros par jour que peut mettre un fumeur dans son paquet, soit 250 euros par mois, la balance penche nettement en faveur de ces traitements de substitution.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.