Drogue : le nouveau fléau du gaz hilarant

Un gaz hilarant, notamment utilisé en cuisine, fait fureur chez les jeunes adultes. Inhalé, le protoxyde d'azote peut avoir des effets dévastateurs.

FRANCE 3

Le gaz hilarant fait fureur depuis quelques mois auprès des jeunes. 1 € la capsule de protoxyde d'azote et une fois inhalée, le fou rire est instantané. Pour s'en procurer, il suffit de se rendre en grande surface, car il se vend sous forme de capsule pour crème chantilly. Lorsque les rayons sont en rupture, ce consommateur se fait livrer la marchandise à domicile. Ali Bouzerda est moniteur d'auto-école à Montpellier dans l'Hérault. Un peu avant l'été il a été intrigué par l'apparition de capsules grises disséminées dans toute la ville. Il préconise l'interdiction de la vente de ce gaz au moins de 18 ans pour un meilleur contrôle de cette nouvelle drogue.

Il pourrait générer une souffrance cardiaque

Chez certains sujets, l'inhalation peut provoquer des malaises ou des attaques de panique. À long terme, pour les grands consommateurs, il pourrait générer une souffrance cardiaque. Le protoxyde d'azote est désormais la troisième drogue la plus consommée chez les jeunes, après le cannabis et le poppers. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Du matériel pour consommer de la drogue retrouvé par la police, le 19 avril 2017 à Huntington, en Virginie occidentale (Etats-Unis). 
Du matériel pour consommer de la drogue retrouvé par la police, le 19 avril 2017 à Huntington, en Virginie occidentale (Etats-Unis).  (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)