Une nouvelle drogue de synthèse a déjà fait 20 victimes en France

Le Buddha Blue ou PTC (Pète ton crâne) est une drogue qui s’inhale à l’aide d’une cigarette électronique. En Normandie et en Ile-de-France plusieurs lycéens en ont été victimes. Les explications du Dr Alice Deschenau.

Une nouvelle drogue de synthèse a déjà fait 20 victimes en France
Une nouvelle drogue de synthèse a déjà fait 20 victimes en France

Trois adolescents du lycée Jules Ferry de Versailles ont subi une intoxication suite à l’inhalation d’une nouvelle drogue de synthèse contenue dans une cigarette électronique selon une information FranceInfo ce 15 novembre. Le parquet de Versailles indique que des analyses toxicologiques vont avoir lieu pour confirmer la drogue utilisée par ces lycéens.

17 adolescents de Caen avaient déjà fait de violents malaises liés à la consommation de cette nouvelle substance appelée le "Buddha Blue".

Qu’est-ce que le Buddha Blue ?

Le Buddha Blue est aussi surnommé « PTC » (pète ton crâne). « C’est un cannabinoïde de synthèse, la molécule s’approche des effets du cannabis. Elle a la particularité d’être utilisée diluée dans un liquide pour pouvoir être vapotée », explique Alice Deschenau, cheffe du service addictions à l’hôpital Paul Guiraud.

Ses dosages sont difficiles à maîtriser et ses effets sont généralement beaucoup plus puissants que le cannabis naturel. « L’idée c’est que la molécule passe la barrière pulmonaire, monte par le sang au niveau cérébral et permet d’avoir un effet rapide de la substance. Tout dépend du dosage et de la fabrication » selon le Dr Deschenau.

A lire aussi : Quels sont les dangers du cannabis chez les jeunes ?

Quels risques ?

« Il y a deux risques principaux dans ce genre de substance. Le premier est lié à l’effet cannabinoïde, avec des réactions neuropsychiatriques (montées d’angoisse, hallucinations, voire état délirant), ou effet lié à la voie d’administration (donc pulmonaire) : certaines substances peuvent créer des réactions irritantes et inflammatoires. »

Pour le moment, les malaises des 17 adolescents de Caen ont été différents. Convulsions, vomissements, crise de panique, hallucinations, mais a priori sans difficultés respiratoires.

A lire aussi : Le Vrai du Faux : la cigarette électronique est-elle dangereuse ?

Est-ce le vapotage qui est en cause ?

A ce sujet, notre addictologue est formelle : « c’est un usage de la vape dans un cas qui n’est pas prévu avec un produit qui n’est pas aux normes. »

« Ce n’est pas la vape qui est dangereuse, tant qu’on achète des produits aux normes et qu’on ne les modifie pas, il n’y a pas de risques plus graves que de petites irritations de gorges », ajoute-t-elle.

A lire aussi : Dangers de la cigarette électronique : le cannabis en cause ?

Quelques recommandations

« Le risque c’est de trafiquer les liquides, on sort de leur sécurité telle qu’elle est élaborée en Europe. Pour la vape, il faut utiliser des produits aux normes Afnor, aux normes européennes. Si on utilise des produits qui ne sont pas aux normes, il vaut mieux consulter un médecin au plus vite »,  précise Alice Deschenau.

Son conseil essentiel : utiliser des produits aux normes, ne pas détourner les liquides, et ne pas commencer le vapotage à moins d’essayer d’arrêter de fumer.