Cet article date de plus de trois ans.

Stupéfiants : vers une amende de 150 euros pour simplifier la procédure ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Stupéfiants : vers une amende de 150 euros pour simplifier la procédure ?
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les affaires liées aux stupéfiants sont quotidiennes pour les agents de la brigade anticriminalité. Le gouvernement songe à mettre en place une amende de 150 euros pour simplifier la procédure.

Pour ces policiers de la brigade anticriminalité (BAC), pas un jour ne passe sans une affaire de stupéfiant. Ils ont accepté que les caméras de France 3 les suivent au cours d'une patrouille en banlieue parisienne, dans le Val-d'Oise. Quelques minutes suffisent pour croiser un consommateur de cannabis. Le jeune homme ne cherche pas à se cacher. Pour les policiers, peu importe la quantité, un consommateur peut conduire à déceler un trafic.

Bientôt une amende ?

Sous l'oeil des caméras, au commissariat, se déroule une procédure type : il faut rédiger une synthèse, un procès-verbal et auditionner le jeune homme, consommateur habituel. En théorie, il risque jusqu'à un an de prison, mais n'a eu qu'un simple rappel à la loi jusqu'à présent. Pour simplifier la procédure, le gouvernement souhaite instaurer une amende forfaitaire de 150 euros. Outre l'amende, des poursuites pénales seront toujours possibles : pour le gouvernement, pas question de dépénaliser le cannabis.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cannabis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.