Reportage Cannabis : la filière du chanvre se développe loin des débats autour du CBD

La question non résolue de l’autorisation de la vente de la fleur CBD n’empêche pas la filière du chanvre de grandir en France, premier producteur en Europe. Les applications sont nombreuses et font le succès des sites de transformation de la plante. Reportage dans les Landes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Christelle Colin, responsable marketing, devant des graines de chanvre décortiquées dans l'usine des Chanvres de l'Atlantique, janvier 2022. (BENJAMIN ILLY / RADIOFRANCE)

C’est une petite usine qui tourne à plein régime à Saint-Geours-de-Maremne, dans les Landes. La charlotte sur la tête, Christelle Colin, responsable marketing des Chanvres de l’Atlantique, nous guide vers les ateliers de l’entreprise. Elle a été lancée en 2015 par Vincent Lartizien, ancien surfeur professionnel, mais au moment de notre visite, il est à Paris “pour aller voir les partenaires agriculteurs”, renseigne la responsable marketing.

>> Législation sur le CBD : quels sont les produits autorisés à la vente en France après la décision du Conseil d'Etat ?

En parralèle du débat qui fait rage autour des fleurs de CBD, et alors que le Conseil d'Etat vient de suspendre "à titre provisoire" l'arrêté qui interdit leur vente en France, la filière du chanvre se développe à grande vitesse en France. Alimentaire, textile ou construction, la plante est utilisée dans sa globalité et certainement pas pour la fumer. La société Les Chanvres de l’Atlantique travaille ainsi en lien direct avec une quinzaine d'agriculteurs chaque année partout en France. Ils produisent, eux, la matière première : du chanvre 100% bio. La plante est utilisée dans sa globalité, de la racine aux feuilles, en passant par la tige et les graines. “Grâce à la décortiqueuse on va libérer la graine de sa coquille pour révéler l’amande qui est à l’intérieur, explique Christelle Colin. C’est à saupoudrer dans les salades.” Aucun risque d’être "stone" en les mangeant rassure-t-elle : "il n’y a pas de THC dedans." Le tétrahydrocannabinol, la substance psychotrope du cannabis, ne doit pas dépasser 0,2% dans le chanvre selon la réglementation.

Une plante à toutes les sauces

Le chanvre se décline facilement ,détaille Christelle Colin. Il y a du chanvre dans vos salades, donc, grâce aux graines notamment, et dans l'assiette des plus petits avec “des coquillettes pour vos enfants”, du chanvre dans vos armoires avec “des t-shirt sans aucun pesticide“, ou du chanvre pour vous rendre beau avec "une crème de jour ou de nuit pour le visage, des produits cosmétiques naturelles et biologiques".

L’entreprise propose aussi du CBD. “On propose des huiles de CBD mais les fleurs, on n’en fait pas du tout parce que la législation est très compliquée. Et que ça reste un sujet très flou", indique le responsable marketing. L’entreprise ne semble pas vouloir prendre ce virage : “Pas sur l’aspect 'à fumer', c’est sûr. Notre ADN, c’est de nourrir, la santé. Et ça entrerait en contradiction.”

Le chantier de la nouvelle usine des Chanvres de l'Atlantique bâtie en partie en béton de chanvre toujours à Saint-Geours-de-Maremne, janvier 2022. (BENJAMIN ILLY / RADIOFRANCE)

La stratégie fonctionne, les affaires marchent bien. Le site de Saint-Geours-de-Maremne compte une vingtaine de salariés, l’effectif a plus que doublé ces derniers mois. Un déménagement est prévu prochainement, au bout de la rue. Une nouvelle usine, plus grande, pour faire face à la demande, construite “en partie en béton de chanvre”. C'est du solide, comme la filière chanvre en France, notre pays est le premier producteur en Europe avec près de 18 000 hectares cultivées en 2020.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cannabis

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.