Luxembourg : le gouvernement va présenter une loi pour légaliser la vente et la consommation du cannabis

Le Luxembourg prépare une loi, présentée à la rentrée, qui vise à légaliser la consommation et le commerce de cannabis.

Des plants de cannabis en pot.
Des plants de cannabis en pot. (MARIE ROUARCH / RADIO FRANCE)

Le Luxembourg est parti d'un constat : la politique répressive sur le cannabis menée depuis 40 ans n'a pas fonctionné. Pour le ministre luxembourgeois de la Santé, Étienne Schneider, le pays aurait dû, selon les Nations unies, éradiquer complètement l'utilisation du cannabis depuis 1989.

"Cela fait déjà une trentaine d'années et cette idée n'a pas marché. Au contraire, la consommation a augmenté, explique Étienne Schneider. Quand je vois les produits qu'on vend actuellement sur le marché noir au Luxembourg, mais c'est de la grande merde ! La qualité est gravement nuisible à la santé".

Vente et consommation réservées uniquement aux Luxembourgeois

Le gouvernement veut donc encadrer la consommation, la production et la distribution de cannabis en proposant une loi à la rentrée. Cependant, à la différence des Pays-Bas voisins, il n'est pas question pour le Grand-Duché d'ouvrir des coffee shops. Le gouvernement luxembourgeois ne veut pas favoriser un tourisme de la drogue. La loi prévoit que la vente de cannabis sera limitée aux seuls ressortissants du pays.

Les consommateurs devraient pouvoir acheter jusqu'à 30 grammes de cannabis par personne. Ce sera bien plus que la consommation limite aux Pays-Bas, où le cannabis n'est pas légal, mais seulement dépénalisé. Enfin, le ministre de la Santé insiste sur un point : les recettes générées par ce commerce seront utilisées pour faire de la prévention sur l'usage des drogues.

Si la loi est votée à la rentrée, le Luxembourg deviendrait le premier pays européen à rendre légal une drogue illicite. Dans le monde, seul le Canada, l’Uruguay et plusieurs États américains ont légalisé le cannabis.