Coffee-shops à Paris : de nouvelles enquêtes préliminaires, les gérants de quatre boutiques placés en garde à vue

Les enquêtes sont ouvertes pour "trafic de stupéfiants et provocation à l'usage de stupéfiants". Ces établissements commercialisent des produits à base de cannabidiol (CBD), un dérivé du cannabis.

Devanture d\'une des boutiques qui vend des produits dérivés du cannabis à Paris, le 13 juin 2018.
Devanture d'une des boutiques qui vend des produits dérivés du cannabis à Paris, le 13 juin 2018. (GARO / PHANIE)

Le parquet de Paris a ouvert des enquêtes préliminaires pour "trafic de stupéfiants et provocation à l'usage de stupéfiants" visant quatre boutiques qui vendent des dérivés du cannabis dans la capitale, a appris franceinfo de source judiciaire mardi 10 juillet, confirmant une information du Parisien.

Des gérants de boutiques parisiennes mis en examen fin juin

Les gérants des quatre magasins, situés dans les 16e, 18e et 11e arrondissements de Paris (pour deux d'entre eux) ont été interpellés et placés en garde à vue. Ces enquêtes ont été lancées alors que des établissements qui commercialisent des produits à base de cannabidiol (CBD) se multiplient en France et notamment à Paris.

Trois gérants de boutiques parisiennes ont été mis en examen fin juin pour infraction à la législation sur les stupéfiants. Agnès Buzyn, ministre de la Santé, avait rappelé le 26 juin sur franceinfo qu'elle souhaitait l'interdiction "de la vente de produits" à base de cannabis : "On va leur demander d’arrêter de vendre des stupéfiants", avait-t-elle dit.