"Ce qui se passe en dehors de ma boutique, ça ne me regarde pas" : les coffee-shops fleurissent en France

Plusieurs boutiques qui vendent légalement du cannabis ont ouvert leurs portes en France. On y trouve du chanvre sous forme de résine ou de fleur séchée avec un taux de THC inférieur à 0,2%.

Des plants de cannabis lors du salon \"Balkannabis\" à Athènes en Grèce, le 1er juin 2018 (illustration).
Des plants de cannabis lors du salon "Balkannabis" à Athènes en Grèce, le 1er juin 2018 (illustration). (GIORGOS GEORGIOU / NURPHOTO / AFP)

"Ok, je vais vous prendre un gramme de résine de cannabis", annonce Jules au vendeur. La scène ne se passe pas dans un coin de rue, à l'abri des regards, en toute illégalité. Non, Jules est client de la boutique BlueDreamLab, située dans le deuxième arrondissement de Paris. Elle fait partie de la dizaine de boutiques qui ont ouvert en France et où il est est vendu légalement de l'herbe avec un taux de THC inférieur à 0,2%. La loi française interdit cette vente, mais c'est la loi européenne qui est retenue.

La quête d'un effet relaxant

Selon une enquête Ifop révélée lundi 11 juin par franceinfo, les Français sont de plus en plus favorables à une autorisation "maîtrisée" de la consommation de cannabis. Une évolution des mentalités incarnée par Jules. À 28 ans, il fume régulièrement pour soigner ses douleurs dans le dos. "Si je peux fumer un petit truc et que c'est naturel, c'est mieux que tous les produits pharmaceutiques. Ça rajoute le petit côté relaxant", confie le jeune homme après avoir déboursé 130 euros pour de la résine de cannabis.

Romain Alcantara est le co-fondateur du magasin BlueDreamLab. "C'est vraiment la relaxation qu'on va chercher. Il n'y a pas de contre-effets", affirme-t-il. Il dit "travailler avec des producteurs de cannabis de confiance en Suisse. On a les fleurs et le hash qu'on peut faire infuser, du coup on va avoir un effet beaucoup plus rapide"

Légalement, je n'ai pas le droit de dire que ce produit est fumable. Après, ce qui se passe en dehors de ma boutique ne me regarde pas.Romain Alcantarafranceinfo

Un produit "facteur d'anxiété et de dépression"

La majorité des clients qui viennent acheter le cannabis vont le fumer. Même allégé de THC, une substance psychotrophe, le produit est dangereux, alerte Xavier Laqueille, addictologue : "Le cannabis est un facteur d'anxiété, de stress et de dépression. Ce qui compte n'est pas tant le pourcentage de THC dans une cigarette de cannabis que le nombre de cigarettes fumées"

Nous trouvons ça dangereux, nous voyons un potentiel de dépendance. Cela touche des populations très vulnérables, c'est ça la vraie problématiqueXavier Laqueillefranceinfo

En attendant, la boutique de Romain Alcantara ne désemplit pas. Plusieurs autres magasins devraient ouvrir dans les prochaines semaines, à Paris et ailleurs en France.