Amendes pour usage de drogue : près de 6 000 PV ont été dressés en un mois en France

Les gendarmes et les policiers sanctionnent chaque plus de 200 usagers de cannabis sur la voie publique, dont une grosse part en région parisienne

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un plant de cannabis, en Catalogne, le 24 septembre 2020. (JOSEP LAGO / AFP)

Près de 6 000 amendes pour usage de stupéfiants ont été dressées en France depuis sa généralisation par le gouvernement début septembre, a appris franceinfo auprès du ministère de l'Intérieur, confirmant une information du Figaro. En un mois, près de 6.000 procès-verbaux électroniques ont été adressés à des usagers de cannabis, après qu’ils aient été surpris dans la rue par les forces de l’ordre.

Chaque jour, les gendarmes et les policiers sanctionnent plus de 200 usagers de cannabis sur la voie publique, dont une grosse part en région parisienne. Le ministère de l'Intérieur estime que ce sont "des débuts encourageants" même si le bilan peut sembler modeste et ne dessine pas encore une politique, rapporté aux grands bassins de population et aux grandes villes où le ministère veut mettre la pression sur les consommateurs.

60% en Seine Saint-Denis

C'est dans la région Île-de-France où le plus de PV ont été dressés. Près de 1 000 dont 60% en Seine Saint-Denis. Un chiffre qui illustre à lui seul, que les instructions et les priorités données aux forces de l’ordre varient d’un territoire à l’autre. Les gendarmes et les policiers ont peut-être plus de pression et de demandes de résultats dans les quartiers sensibles que dans les quartiers moins populaires où l’usage de stupéfiants est pourtant le même.

La politique du chiffre dessine aussi la carte de ces nouveaux PV anti-stups qui génèrent, on le rappelle, de l’argent pour l’État. 150 euros à 250 euros par contravention, ce qui n’est pas négligeable.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.