Loire : un département en manque de dermatologues

Dans la Loire, les dermatologues qui partent à la retraite ont du mal à trouver des remplaçants. Conséquence : les délais pour obtenir un rendez-vous s'allongent.

France 2

Douze heures par jour, il enchaine consultations et petites chirurgies. Le docteur Pierson est dermatologue à Roanne (Loire), il a 73 ans. "La première fois que j'ai opéré quelqu'un, et je ne m'en lasse pas, c'était en 1968. 68-2018, ça fait 50 ans". S'il continue, c'est d'abord parce qu'il aime son métier et est attaché à ses patients, mais c'est aussi parce qu'il ne trouve pas de successeur pour le remplacer.

Six mois d'attente en moyenne

Et pourtant, ce n'est pas l'activité qui manque dans le cabinet pour un éventuel successeur. "Tant qu'il n'y en aura pas, je continuerai. Quand il y aura un repreneur, comme ils n'ont pas envie de faire 60 à 70 heures par semaine comme moi, je dirai 'je viendrai vous aider à faire quelques heures et prendre un mi-temps progressif'", explique-t-il. Une pénurie de spécialistes qui s'accentue avec le temps. Le département de la Loire compte une trentaine de dermatologues, sept de moins qu'il y a trois ans. Souvent, les praticiens qui partent en retraite ne sont pas remplacés. La conséquence, c'est en tout cas un délai de six mois en moyenne pour décrocher une consultation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un dermatologue ausculte une patiente, dans son cabinet medical.
Un dermatologue ausculte une patiente, dans son cabinet medical. (MAXPPP)