VIDEO. La locomotion ingénieuse du crotale cornu dans le désert

Le crotale cornu laisse dans son sillage des traces inhabituelles sur le sable meuble des déserts américains et mexicains. Voici pourquoi.  

BRUT

Le crotale cornu n'ondule pas comme les autres. Dans les zones désertiques du Mexique et des États-Unis, le sable chaud et battu par le vent freine la course du reptile. Pour ramper sur les dunes, il a adopté une technique particulière : "l'ondulation latérale". Lorsqu'il avance, son corps prend la forme d'un S et se déplace de manière latérale par rapport à la direction qu'il veut prendre. Aussi, le serpent n'utilise que deux points d'appui, seules zones en contact avec le sol tandis que le reste du corps est tenu en hauteur pour ne pas voir à balayer le sable brûlant. 

Un exemple de biomécanique 

Même si le crotale cornu est contraint de se déplacer en diagonale, son ondulation lui permet de progresser facilement sur le sable et de réaliser des performances épatantes. Il lui suffit d'augmenter la zone de contact avec le sol pour glisser à près de 30 km/h dans le désert ou pour grimper sur les dunes plus raides que les autres. Ces mouvements sont actuellement étudiés pour une éventuelle application en robotique.

Le crotale cornu laisse dans son sillage des traces inhabituelles sur le sable meuble des déserts américains et mexicains. Voici pourquoi.  
Le crotale cornu laisse dans son sillage des traces inhabituelles sur le sable meuble des déserts américains et mexicains. Voici pourquoi.   (BRUT)