Vidéo Gel hormonal destiné aux hommes, un nouvel espoir pour la contraception masculine

Publié Mis à jour
Gel hormonal destiné aux hommes, un nouvel espoir pour la contraception masculine
Envoyé spécial
Article rédigé par
France Télévisions

L’avenir de la contraception sera-t-il masculin ? En cours d'expérimentation, un gel hormonal destiné aux hommes représente un espoir pour de nombreux couples. Un journaliste d'"Envoyé spécial" est allé à la rencontre d'Alexander, un jeune Suédois qui participe à un essai clinique européen de ce gel transdermique, qui s'applique quotidiennement sur les épaules et le dos. Pour sa compagne, cette méthode contraceptive serait une bonne option...

Comme dans la plupart des couples, chez Johanna et Alexander, c'est elle qui prenait en charge la contraception. Puis ces jeunes Suédois sont devenus parents de deux enfants. Lorsque la question de la contraception s'est à nouveau posée, leur pays participait à un essai clinique qu'ils ont aussitôt perçu comme une opportunité. Alexander s'est porté volontaire, comme 200 de ses concitoyens, pour tester pendant un peu plus d'un an un gel contraceptif destiné aux hommes.

A appliquer quotidiennement sur les épaules et le dos, ce gel diffuse des hormones (de la testostérone et un progestatif) qui freinent la production de spermatozoïdes. Moins contraignant que les injections, ce gel présente l'avantage d'induire relativement peu d'effets secondaires. Alexander, pour sa part, a seulement noté une sensibilité accrue, ainsi qu'une légère augmentation de sa libido au début de l'étude.

Il faudra patienter plusieurs années avant une commercialisation éventuelle 

Au sein du couple, cette nouveauté apparaît aussi comme un moyen de partager la charge contraceptive... et les sujets de discussion. "Quand nos amis ont découvert que c'était lui qui s'en occupait maintenant, confie Johanna, on s'est rendu compte qu'habituellement, c'est juste un truc de femme de parler de ses difficultés pour trouver la bonne méthode contraceptive. Et d'un coup, Alex pouvait se joindre à la conversation." "J'ai ressenti la même chose avec ma copine, abonde le journaliste (qui, lui, a testé un traitement contraceptif par injections de testostérone). Quand j'ai commencé à lui parler de mes effets secondaires, elle m'a dit : 'Ben voilà ! Maintenant, tu comprends'."

Alexander se dit satisfait, et souhaite continuer à utiliser ce produit... quand il sera commercialisé. "Ce serait clairement une option pour nous", approuve sa compagne en montrant les cicatrices que des implants sous-cutanés lui ont laissées sur l'intérieur des bras. Il faudra pourtant qu'ils patientent un peu... L'étude donne des résultats encourageants, mais la commercialisation de ce gel ne se fera pas avant plusieurs années : au moins cinq ans, voire sept, selon l'Institut Karolinska de Stockholm, où Alexander et Johanna ont été suivis ainsi que les autres couples volontaires.

Extrait de "Contraception : les hommes aussi", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 6 octobre 2022.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.