Cet article date de plus de quatre ans.

Une action judiciaire contre le laboratoire Bayer

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Une action judiciaire contre le laboratoire Bayer
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Deux Françaises ont lancé, ce vendredi 9 décembre, une procédure contre le géant de pharmaceutique Bayer pour dénoncer les effets secondaires d'un implant contraceptif.

Ces femmes sont bien décidées à faire reconnaître leur préjudice devant la justice. Il y a plusieurs années, ne souhaitant plus avoir d'enfant, elles ont eu recours à l'implant de contraception définitive et sûre, commercialisé par le laboratoire Bayer. Mais peu de temps après, elles ont subi des effets secondaires handicapants. "Dans les mois qui ont suivi, j'ai commencé à être très fatiguée, à avoir des démangeaisons, des bronchites à répétition", explique Isabelle Ellis.

Lourds effets secondaires signalés

Au total en France, 120 000 femmes ont eu recours à cette contraception. Mais depuis 2012, elles sont 646 à avoir signalé auprès de l'agence du médicament des effets indésirables. Aujourd'hui, deux d'entre elles ont décidé d'agir en justice. Certains scientifiques avancent qu'il pourrait s'agir d'allergie au nickel contenu dans l'implant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.