Cet article date de plus de cinq ans.

Canicule: "Si je donne à un vieux de l’eau dont il n'a pas besoin, je vais le noyer !"

Sept départements de l'ouest de la France sont en alerte canicule ce lundi. Mais contrairement aux idées reçues, il ne faut pas faire trop boire les personnes âgées qui sont "les plus exposées à l'hyponatrémie", explique Jean-Louis San Marco, professeur de santé publique à l'université de Marseille.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les personnes âgées sont les plus exposées à l'hyponatrémie © MaxPPP)

"Les vieux, les vieillards sont en danger parce qu’ils ne transpirent pas donc ils ne perdent pas d’eau. De même que leur fonction sudorale est ralentie parce qu’ils sont vieux, leur fonction urinaire est ralentie parce qu’ils sont vieux ! ", a mis en garde lundi sur France Info Jean-Louis San Marco, professeur de santé publique à l’université de Marseille.

Les personnes âgées sont les plus exposées à l'hyponatrémie

"L'été, il ne faut pas surcharger d'eau les personnes âgées" avertit le professeur Jean-Louis San Marco
écouter

Mais attention, il ne faut pas faire trop boire les personnes âgées. "Si je donne à un vieux de l’eau dont il a pas besoin, je vais le noyer ! ", a prévenu Jean-Louis San Marco.

"Ce risque s’appelle l’hyponatrémie, les personnes âgées sont les plus exposées à ce risque ". "Il faut la [la personne âgée-ndlr] stimuler pour boire le litre et demi du 1er janvier au 31 décembre. L’été il ne faut pas la surcharger, il faut la refroidir. Puisqu’elle ne transpire pas on remplace sa sueur. On pose de l’eau sur sa peau. Le plus simple c’est un film avec un linge humide. Le mieux, c’est des gouttelettes qui augmentent la surface évaporable avec un brumisateur ", a conseillé Jean-Louis Marco.

Les sept départements concernés par l’alerte canicule sont le Maine-et-Loire, l'Indre-et-Loire, la Vendée, les Deux-Sèvres, la Vienne, la Haute-Vienne et la Charente.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.