Sciences : les fausses études envahissent le web

Des journalistes allemands ont publié une fausse étude scientifique sur internet pour démontrer à quel point les revues scientifiques douteuses sont répandues.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Sous ses airs de revue scientifique, ce site internet qui vient de publier une soi-disant étude est concrètement totalement bidon : les auteurs de l'étude n'existent pas, les données ne sont pas vérifiées et sa conclusion est totalement fausse. Selon elle, la propolis serait plus efficace que les chimiothérapies classiques dans le traitement du cancer colorectal. Des journalistes allemands ont publié cette fausse étude sur internet pour démontrer à quel point la fausse science a envahi internet, à cause de revues en ligne peu scrupuleuses.

Chiffre d'affaires et fausses informations

Ces fausses revues scientifiques en ligne sont des milliers dans le monde. Elles dépendent de maisons d'édition peu fiables comme Sciencedomain, ou encore Waset, et engrangent un chiffre d'affaires important, car elles font payer les auteurs des articles, qui améliorent leur CV avec des publications rapides. Certains auteurs cherchent également à diffuser de fausses informations, comme les climatosceptisques, par exemple. 

Des scientifiques de l\'Université Edith Cowan, à Perth (Australie), affirment le 18 juillet 2018 avoir mis au point un test sanguin pour dépister le mélanome à un stade précoce.
Des scientifiques de l'Université Edith Cowan, à Perth (Australie), affirment le 18 juillet 2018 avoir mis au point un test sanguin pour dépister le mélanome à un stade précoce. (ANDREW BROOKES / CULTURA CREATIVE / AFP)