Fos-sur-Mer malade de sa pollution

À Fos-sur-Mer, la moyenne du nombre de cancers est trois fois plus élevée que la moyenne nationale. Un adulte sur deux, Un enfant sur quatre souffre de problèmes respiratoires. La faute à la pollution. Il y a sur place 17 sites classés Seveso.

FRANCE 2

Marie-Fernande Dagostino a perdu son mari en 2014. Mort d'un cancer du cerveau, il travaillait dans une usine pétrochimique. "Mon mari traversait cet endroit-là pour aller prendre des mesures, avec un simple masque en papier" explique-t-elle. Persuadée que le cancer de son mari est une maladie du travail, elle se révolte que rien ne change. Comme elle, des dizaines d'autres familles du bassin industriel de Fos-sur-Mer sont atteintes d'un cancer ou de maladies cardio-respiratoires.

14,5% de cancers chez les femmes contre 4,5% en France

Dans une étude sociologique qui a interrogé 800 habitants de la région, il ressort que 14,5% de femmes sont atteintes d'un cancer contre 4,5% en France; 15,8 % ont de l'asthme dans la région, contre 10% en France. Le maire de la commune en appelle à l'État. "Moi je pense qu'on nous cache des choses. (...) Qu'on ne vienne pas nous raconter que la Sécurité sociale n'est pas capable de sortir des statistiques sur les maladies pulmonaires, sur les cancers de cette zone?" s'insurge René Raimondi, maire de Fos-sur-Mer. La mairie a demandé une étude scientifique cette fois à un groupement de biologistes et de médecins citoyens pour comprendre d'où viennent ces maladies.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des vacanciers se baignent près de la zone industrielle de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), le 22 juillet 2015.
Des vacanciers se baignent près de la zone industrielle de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), le 22 juillet 2015. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)