Deux médicaments très prometteurs pour soigner les enfants présentés au congrès mondial du cancer

Les traitements ont permis de réduire significativement la taille des tumeurs.

Prise de sang d\'un enfant. (Illustration).
Prise de sang d'un enfant. (Illustration). (NINA VON ÅKERMAN / EYEEM / EYEEM)

Ils devraient permettre de soigner enfants et adultes qui souffrent d'une forme rare de cancer : deux médicaments concurrents très prometteurs ont été présentés à la conférence annuelle de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO), à Chicago, le congrès mondial du cancer qui se tient du 31 mai au 4 juin. L’un de ces traitements est nouveau, l’autre confirme ses effets. 

Ces deux molécules, l’entrectinib (laboratoires Roche) et le larotrectinib (Bayer), s'adressent aux patients qui souffrent d'une altération d'un gène bien précis : une fusion du gène NTRK. "On observe des réponses tumorales spectaculaires chez des patients qui étaient dans des situations très compliquées, explique François Doz, pédiatre oncologue à l'Institut Curie de Paris. Dans 100% des cas, la tumeur a diminué de façon significative."  Le traitement a ensuite permis aux chirurgiens de retirer sans difficulté ce qui restait du cancer.

La phase de test doit encore durer plusieurs années

Ces médicaments ont aussi une particularité très rare : les plus jeunes peuvent en profiter dès maintenant. Habituellement, les enfants doivent attendre des années pour bénéficier des dernières innovations puisqu'ils représentent une petite part des malades du cancer. Les laboratoires investissent donc moins dans l'oncologie pédiatrique. "Dans ce cas, nous avons repéré que l'altération du gène à l'origine de la maladie est commune à certains cancers de l'adulte et de l'enfant, ajoute François Doz. Les enfants ont donc eu accès très tôt à ce traitement novateur, ce qui est assez rare pour un nouveau médicament."

Les patients vont désormais être suivis pendant plusieurs années afin de détecter d'éventuels effets indésirables sur le long terme.