Aux Etats-Unis, de fausses associations caritatives accusées d'escroquerie

Elles faisaient miroiter voyages et voitures aux malades du cancer, mais se remplissaient finalement les poches... Quatre associations caritatives américaines sont accusées d'escroquerie massive aux dons, à hauteur de 187 millions de dollars censés aider les malades.

Voitures de luxe, croisières, abonnements à des clubs de rencontres… Pendant des années, ces associations ont mené la belle vie. Au détriment de malades du cancer et de généreux donateurs. De 2008 à 2012, quatre associations faussement caritatives, toutes dirigées par les membres de la même famille, ont détourné des fonds destinés à offrir médicaments, frais d'hospitalisation, voyages et voitures à des malades. Le montant de l'arnaque s'élève à 187 millions de dollars. Le 19 mai, les autorités américaines ont annoncé avoir porté plainte contre le Cancer Fund of America, le Cancer Support Services, le Children's Cancer Fund of America et la The Breast Cancer Society.

"Les allégations de levée de fonds au nom d'enfants atteints de cancers ou de femmes qui se battent contre le cancer du sein sont tout simplement honteuses", s'indigne la Federal Trade Commission chargée de la protection des consommateurs. Cette action en justice est "l'une des plus importantes à ce jour lancée pour escroquerie", dans le secteur caritatif, ajoute-elle.

De l'argent utilisé à bon escient... par des escrocs !

Les fonds qui devaient de prime abord aider les malades étaient en réalité dépensés par les accusés en voitures, voyages, croisières de luxe, frais universitaires, abonnements dans des clubs de gym, sorties de ski, billets de spectacles ou d'événements sportifs et abonnements dans des clubs de rencontres… Un système bien rodé qui permettait aux collecteurs de fonds de recevoir en moyenne 85% de chaque donation.

La comptabilité était évidemment falsifiée et rapportait plus de 223 millions de dollars en "dons en nature" censés être donnés à l'international. Les appels aux dons mensongers étaient relayés par télémarketing, courrier, sites internet ou publicités. Au total, seuls 3% des fonds ont finalement été redistribués aux malades.  

Trois des quatre associations ont d'ores et déjà accepté un accord à l'amiable qui leur interdit de lever des fonds. Elles devront également rembourser 136 millions de dollars. "Le cancer touche des millions d'Américains et leurs familles chaque année et les procédés abominables des accusés ont privé les organisations légitimes et les malades de fonds très utiles", dénonce Jessica Rich, directrice chargée de la consommation de la FTC.