Cet article date de plus de trois ans.

Calvitie : un médicament à risque ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Calvitie : un médicament à risque ?
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'Agence de sécurité du médicament a lancé une alerte sur les effets secondaires potentiellement dangereux d'un médicament pour lutter contre la calvitie.

Après 50 ans, la moitié des hommes souffrent de calvitie, souvent d'origine héréditaire. Pour ralentir la chute des cheveux, certains, dès 18 ans se voient prescrire du Propecia ou son générique, la finastéride, dont la liste des effets indésirables n'est pas négligeable.

Troubles de l'érection et dépression

"D'abord, des problèmes d'impuissance, d'érection, d'éjaculation, des problèmes à la poitrine, c'est-à-dire qu'un homme va avoir de la poitrine ou un écoulement à la poitrine mais également des problèmes de dépression", explique Michel Fedida, pharmacien. Ce qui inquiète aujourd'hui les autorités, c'est l'augmentation des cas de dépressions consécutifs au traitement. Les autorités sanitaires conseillent d'arrêter le traitement en cas de troubles de l'humeur. Des patients mécontents envisagent quant à eux des poursuites judiciaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.