Baisse du taux de fertilité dans les pays occidentaux

Une étude montre que le taux de fertilité dans les pays occidentaux est en chute libre.

Voir la vidéo

Une étude universitaire israélienne sur la reproduction humaine montre que la concentration de sperme chez des hommes vivants aux États-Unis, en Europe, en Australie et en Nouvelle-Zélande a diminuée de 59,3% entre 1973 et 2011.

« Ces résultats ont un grand impact sur la santé publique. Le taux de sperme est le meilleur moyen pour mesurer le taux de fertilité masculine. De plus, de récentes études prouvent qu'une faible concentration de sperme annonce une morbidité et une certaine mortalité », explique le Dr Hagai Levine, directeur de l’étude.

Des facteurs du quotidiens 

L'exposition au tabac et aux pesticides dès le plus jeune âge, pourraient être les causes de la baisse de la fertilité. Ces facteurs quotidiens pourraient avoir un impact durable sur la capacité de l'humanité à procréer.

Le taux de fertilité en chute libre dans les pays occidentaux
Le taux de fertilité en chute libre dans les pays occidentaux (Brut.)