Cet article date de plus d'un an.

Vidéo "Au Bout du Champ", une boutique qui veut du bien au circuit court

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Des fruits et légumes récoltés le jour même et de saison, une juste rémunération et des saveurs méconnues. Cette boutique parisienne veut réinventer les fondements de notre alimentation.
BRUT
Article rédigé par

Des fruits et légumes récoltés le jour même et de saison, une juste rémunération et des saveurs méconnues. Cette boutique parisienne veut réinventer les fondements de notre alimentation.

"L'intérêt du circuit court et du récolté le matin, c'est surtout de retrouver le goût des choses", estime Julien Adam, co-fondateur de "Au Bout du Champ". Cette boutique parisienne veut réinventer les fondements de notre alimentation en se fondant sur un principe essentiel : le circuit court. L'idée : réduire les intermédiaires entre le producteur et le consommateur. Le circuit court permet aux consommateurs de savoir et d'être rassurés quant à la traçabilité des produits. Aussi, il permet aux producteurs, aux paysans de vivre "décemment de leur travail". Enfin, il est également plus écologique.

Le magasin se fournit quotidiennement chez des agriculteurs de la région pour obtenir fruits et légumes frais. Autre principe fondateur : la saisonnalité. Aujourd'hui, cette offre connaît le succès : depuis son lancement en 2013, le magasin a pu se développer rapidement avec six points de vente à Paris et en région parisienne et 26 producteurs référencés. Selon le dernier recensement agricole, 21 % des Français recouraient aux circuits courts en 2010. En 2013, 42 % des Français y avaient déjà fait appel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.