Santé : Limoges réduit le sel dans les plats des cantines

À Limoges (Haute-Vienne), après un an de sensibilisation, l'initiative de réduire la quantité de sel utilisé dans les plats servis dans les cantines commence à porter ses fruits.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Aujourd'hui à la cantine c'est jour de frites. Et qui dit frites, dit sel. Sauf à Limoges (Haute-Vienne), où depuis un an tous les cuisiniers ont réduit l'utilisation du sel dans tous les plats après une formation auprès de nutritionnistes spécialisés. "On ne sale presque plus. Dans les vinaigrettes, la moutarde suffit pour l'assaisonnement", explique Frabrice Bonnifait, chef cuisinier. Dans toutes les cantines de la ville, c'est deux bouts de pain maximum et interdiction de resaler les plats. Une opération qui touche les 5500 élèves de maternelle et de primaire de la ville.

30% de sel en moins

"Nous avions un objectif de faire baisser de 20% la quantité de sel servi dans les repas aux enfants et nous sommes au-delà de 30%", précise Vincent Jalby, adjoint au maire de Limoges chargé des affaires scolaires. Il reste maintenant à sensibiliser les parents pour qui les mauvaises habitudes sont difficiles à perdre. "Nous sommes habitués à une qualité gastronomique qui est souvent associée à une alimentation salée, que ce soit avec les charcuteries, que ce soit avec le fromage", explique le professeur Jean-Claude Desport, médecin nutritionniste. L'Union européenne conseille de manger chaque jour entre 6 et 7 grammes de sel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Certaines cantines scolaires organisent des journées sans viande, pour habituer les enfants.
Certaines cantines scolaires organisent des journées sans viande, pour habituer les enfants. (©MAXPPP)