Ouverture de la pêche à la Saint-Jacques : un nombre record de coquilles en baie de Saint-Brieuc

L'Ifremer estime que les coquillages qui peuvent être pêchés sont deux fois plus nombreux que les deux dernières années "déjà excellentes".

Article rédigé par
avec France Bleu Armorique - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La pêche à la Saint-Jacques s'annonce excellente en 2020 (photo d'illustration). (JEAN-BAPTISTE MARIE / FRANCE-BLEU BASSE-NORMANDIE)

Alors que la pêche à la Saint-Jacques a repris sur une partie du gisement de la baie de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) lundi, le nombre de coquilles atteint un niveau record, selon des données de l'Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer (Ifremer), présentées mardi 6 octobre par France Bleu Armorique.

Selon l'Ifremer, qui a mené une campagne du 2 au 17 septembre, "la biomasse totale tous âges confondus dépasse cette année 68 000 tonnes, loin devant le précédent record de 2018". Pour les coquilles que les pêcheurs peuvent remonter, à savoir celles dont la taille dépasse 102 millimètres, la biomasse est estimée à 37 000 tonnes, près de "50 % de plus que les deux dernières années déjà excellentes".

Le résultat d'efforts mis en place depuis les années 2000

L'autre gros gisement de coquilles en France, la baie de Seine, accueille une biomasse exploitable estimée à 64 000 tonnes, un niveau proche du record de 2018.

"Ces chiffres confirment la tendance favorable observée depuis le début des années 2000, en lien avec la gestion mise en place par les pêcheries françaises, se félicite l'Ifremer sur son site internet. On peut citer notamment la diminution globale de l’effort de pêche par la mise en place de dates et d’horaires de pêche, ou encore l’amélioration des engins avec l’utilisation d’anneaux de drague plus grands".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.