Cet article date de plus d'un an.

Nord : des centaines de produits périmés Carrefour retrouvés dans la forêt de Mormal

De la tapenade, des produits surgelés, des champignons, des sandwichs ont été découverts par l'association Mormal Forêt Agir. L'enseigne de la grande distribution a promis d'analyser les codes-barres afin de retrouver les auteurs de ces incivilités.

Article rédigé par
Avec France Bleu Nord - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Forêt de Mormal, dans le parc naturel regional de l'Avesnois (Nord). (JEAN-MARC QUINET / MAXPPP)

Des centaines de produits périmés de la marque Carrefour - l'équivalent de deux camionnettes - ont été retrouvés lundi 17 août dans la forêt de Mormal, dans le département du Nord, rapporte France Bleu Nord. L'association Mormal Forêt Agir annonce qu'elle va déposer plainte à la gendarmerie de Landrecies dès ce mercredi.

C'est cette association de protection de l'environnement qui a fait la triste découverte ce lundi : de la tapenade, des produits surgelés, des champignons, des sandwichs ont été découverts, en tas, dans trois secteurs de cette forêt de l'Avesnois. Le président de l'association, Benoît Tomsen, indique avoir pris contact avec le groupe Carrefour. L'enseigne de la grande distribution lui a promis d'analyser les codes-barres afin de retrouver les auteurs de ces incivilités.

"À l’heure où chacun fait des efforts pour préserver 'ce qu’il reste' de biodiversité, voilà de quoi s’interroger sur le sens civique et sur le peu d’éducation des auteurs", indique un communiqué de Mormal Forêt Agir. Alertée, la députée LREM de l'Avesnois Anne-Laure Cattelot réagit aussi sur Twitter : "Abominable... C'est une honte. Réaction infantile: si on cache c’est comme si ça n’avait jamais existé... J’espère que les auteurs seront rattrapés par la justice et condamnés comme pour les trop nombreux actes de dépôts sauvages, amiante, gravats en forêt", écrit l'élue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Alimentation

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.